})(window,document,'script','dataLayer','GTM-MC2X5M2R');
Claude Andurand
Cabinet de psychothérapies et d'hypnothérapies à Pont-Saint-Esprit

Claude Andurand, magnétiseur à Pont-Saint-Esprit

 

Comment soigner une phobie sociale ou un harcèlement au travail?


1 Qu’est ce qu’on entend par phobie sociale:

La phobie ou le harcèlement sont apparentés à de l’anxiété sociale. C’est une peur souvent causée par des demandes de performances ou l’on peut se sentir épié, embarrassé, observé, dénigrer, rabaisser, ne plus être considéré par ses collègues, pourtant proches à une époque, mais qui vivent dans un stress d’être eux même mis à l’écart et ou le cercle vicieux ( chef de service plus collègues) va pouvoir vous diminuer. Vous pouvez vous retrouver dans un état d’angoisse, ce qui peut provoquer la peur, vous provoquer de l’anxiété parfois tomber dans une angoisse, dans l’obsession, se mettre à faire des crises de panique..

La phobie sociale peut-être déclenchée par des stimuli extérieurs, attentat, fusillade, bousculade, agression physique ou verbale sur soi ou autrui, de l’angoisse ambiant, des troubles paniques mais aussi des crise de panique ainsi que des peurs intense ou déclencher des phobies ou un état phobique, des états obsessionnels par des expositions graduelle..

2 Accompagnement de Bernadette

Bernadette, me consulte car elle est en pleine phobie sociale limitée au travail et a été complètement mise à l’écart par son chef de service qui est une personne très agréable tant que vous faites ce qu’il vous demande, me dit Bernadette. Comme d’autres personnes accompagnées, madame a été obligée de se mettre en dépression et même plus: vivre dans l’angoisse de passer devant son ancienne société lui engendre des palpitations, des tremblements, une transpiration excessive, des maux de ventre, de la confusion et d’autres symptômes. Bernadette a donc subie et se met à éviter les situations ou les symptômes anxieux, de tomber dans des phobies spécifiques qui peuvent lui déclenche des attaques de panique ou elle a l’impression que sa santé mentale entre dans un évitement pour ne tomber ni dans un malaise, rougir, être en souffrance dans une situation sociale inextricable.

Bernadette était suivie par une psychothérapeute qui lui a donné des antidépresseurs, ce qui lui a fait du bien mais ne l’a pas débarrassée de son stress permanent, d’une peur panique même, en pensant revenir sur son lieu de travail. Elle décide de me consulter en thérapie comportementale pour combattre et apaiser l’anxiété et peut-être un jour se retrouver dans un état agréable proche de la pleine conscience..

3 a Diagnostic de la situation

Bien entendu, la ou les premières séances; parfois il en faut plusieurs pour déjà établir un bon diagnostic de la situation. Si Bernadette avait consulté plusieurs confrères, comme cela arrive de temps en temps, pour mettre en lumière ce qui a déjà été établi et ne pas perdre de temps à refaire avec Bernadette ce qui n’a pas fonctionné. Par contre, ce qui a marché a déjà transformé la situation et doit être pris comme bénéfique.

Une fois que le diagnostic est bien établi, nous mettons en place un calendrier de rendez-vous qui peut être rapproché suivant les besoins et les avancées de ma patiente.

3 b Mise en place de techniques

Une fois que le calendrier et le diagnostic sont posés, le travail de thérapie peut commencer.

 En fin de compte, il a commencé au premier contact téléphonique. C’est mon approche qui a fait que Bernadette m’a choisi pour l’accompagner. Si vous prenez un rendez- vous avec un thérapeute ou autre et que vous ne vous sentez pas à l’aise, nous sommes assez dans la profession pour vous rapprocher d’une personne avec qui le feeling ou autre passera. Ce n’est que dans ces conditions que notre accompagnement prend tout son sens.Et que les résultats, peut-être attendus par la patiente, seront au rendez-vous.

Après l’hypnose conversationnelle, plusieurs séances d’emdr°, forme d’hypnose en gardant les yeux ouverts, ont permis dans le temps d’aller déconstruire ses ressentis stressants, (Bernadette n’a pas arrêté son traitement pendant l’accompagnement.)

Conclusion

En plus de mon accompagnement thérapeutique, je suis aussi énergéticien. Travailler sur le psychisme ainsi que la physique comme la déprogrammation du stress et autres facteurs liés à la phobie sociale qu'avait subie Bernadette. Phobie stressante accumulée dans les muscles, organes et autres, j’avais proposé à Bernadette un accompagnement énergétique pour dénouer en profondeur ce corps ayant subi, sur son lieu de travail, des agressions à répétitions. Le fait de retrouver un état d’être physique plus détendu ainsi que nos séances de thérapies, Bernadette a fini par pouvoir entrer à l'accueil de son entreprise, situation qu’elle ne pensait jamais pouvoir refaire.

Bernadette a complètement changé d’entreprise. 


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Arrêt du tabac, cigarette électronique

04 Juil 2024

 

                                            Arrêt du tabac, cigarette électronique

 
Sevrage tabagique et Hygiène de Vie:
 
Ce qui est sympa avec cette s...

EMDR pour qui, pourquoi

29 Juin 2024

 

           Mouvement oculaires type: EMDR pour qui, pourquoi
 
C’est quoi l’EMDR?
 
Le sigle veut dire: Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements ...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.